Retour sur les résidences des dernières semaines dans les ateliers du BO

09 novembre 2021
  • Partager

Retour sur les résidences des dernières semaines dans les ateliers du BO

Tout au long de l'année le BO soutient la création en accueillant des artistes en résidence. Poussez les portes de nos ateliers : chaque premier samedi du mois les artistes présents vous accueillent de 15h à 19h pour échanger avec vous sur leur pratique et leur recherche en cours. Si vous n’avez pas l’occasion de venir au BO au moment des portes ouvertes, consultez sur notre site internet les textes, interviews vidéos et prises de vue pour une découverte à distance de ces différentes résidences.

Nom
le Bel Ordinaire

Adresse
Allée Montesquieu, Billère, France

Téléphone
0559722585

Tarifs
entrée libre | accessible aux personnes à mobilité réduite

Adresse email
d.courtade@agglo-pau.fr

Horaires
ouvert du mer. au sam. de 15h à 19h du 22/09/21 au 25/06/22 y compris les jours fériés sauf le 25/12 et le 01/01

Capucine Vever

Capucine Vever

Artiste plasticienne, Capucine Vever ausculte les interactions entre environnement géographique et activités humaines. Ses œuvres s’intéressent à révéler ce qui est enfoui, dissolu, invisible ou imperceptible.

Cette résidence de production au Bel Ordinaire lui a permi de faire des recherches plastiques pour une installation vidéo qui sera présentée au centre d’art Image/Imatge à Orthez au printemps 2022.

« Dunking Island cherche à retranscrire une dérive dans l’océan Atlantique, aux abords de l’Île de Gorée située dans la baie de Dakar au Sénégal. Le point de vue est celui de l’océan qui monte et érode millimètre après millimètre l’île mémoire de la traite négrière. J'aimerais décaler ce rapport aux enjeux climatiques en adoptant un autre point de vue, celui de l’océan. Je travaillerai à partir d’images subaquatiques tournées en juillet 2021 dans la baie de Dakar lors d’une résidence à Kër-Thiossane. »

Retrouvez plus d'infos et son interview sur sa page ! 

Léa Belzunces

Léa Belzunces

Léa Belzunces vit et travaille à Lyon en tant que designer graphique et artiste.

Depuis son enfance, Léa Belzunces est fascinée par les histoires de fantômes, que ce soit la Dame Blanche, les tables tournantes ou les esprits frappeurs. Il y a un peu plus de deux ans, elle décide de consacrer sa pratique à l’étude de ces phénomènes en s’intéressant à la représentation du fantôme dans l’imaginaire contemporain, et en concevant et produisant des installations mettant en scène des rencontres avec cette figure. Sa résidence au Bel Ordinaire était ainsi l'occasion de se replonger dans son projet Phantasma, un temps dédié à l’expérimentation autour de l’image du fantôme.

« L’atelier se transforme en laboratoire où j'ai voulu intervenir à chaque étape de production de l’image. Le photogramme me permet de capter d’infimes variations lumineuses, la numérisation de jouer sur la définition de l’image et la sérigraphie de créer un tirage unique manipulant aussi bien l’étape de l’insolation que de l’impression. De ces expériences est née une série d’images éthérées. »

Retrouvez plus d'infos et son interview sur sa page !

Albane Hupin

Albane Hupin

Albane Hupin a étudié le Design Textile à l’ENSAAMA Olivier de Serre à Paris avant de suivre un cursus à la Villa Arson - ENSA de Nice. Elle développe depuis une pratique de la peinture qui peut prendre différentes formes, du tableau à l’installation in situ, et se mêler à la photographie comme au dessin. Depuis quelques années, elle réinjecte dans son travail des techniques issues de l’artisanat textile telle que la teinture.

« Cette résidence au Bel Ordinaire est l’occasion d’une recherche sur une technique nouvelle pour moi : la sérigraphie. Cette recherche s’inscrit dans la continuité de ma pratique picturale, tant au niveau des problématiques que du questionnement sur les matériaux de production. Je prends la résidence comme une véritable page blanche qui va me permettre d'ouvrir ma pratique à un nouveau médium tout en acceptant de me laisser surprendre au gré des expérimentations. »

Retrouvez plus d'infos et son interview sur sa page !

Aglaë Miguel

Aglaë Miguel

Aglaë Miguel mène une recherche sur les cires de deuil, un artisanat lié à de nombreux rituels largement répandu dans le Pays Basque et les Pyrénées jusque dans la seconde moitié du XXe siècle.

Les bougies de cire filée étaient brûlées lors d’enterrements et de cérémonies religieuses pour symboliser la présence des défunts et leur protection.

Pour ce deuxième temps de résidence au BO, elle a souhaité poursuivre sa quête documentaire et collecter une matière narrative qui sera le support des productions à venir. Elle a aussi produit des bougies sculpturales qui viendront confronter la narration à la matière. Cette seconde période de recherche lui a permis de valider des dispositifs de présentation et de nouvelles pistes à suivre pour développer son projet.

Retrouvez plus d'infos sur sa page et l’interview réalisée lors de son premier passage au BO !

Restez informés des actualités du BO via notre site et nos réseaux !

Ne manquez rien des évènements à venir et des activités du BO en vous inscrivant à notre newsletter et / ou en vous abonnant à nos pages FB ou Insta.

Marion Flament - jusqu'au 26 novembre 2021

Marion Flament - jusqu'au 26 novembre 2021

Après un premier diplôme à l’École Boulle, Marion Flament obtient son master de l’Ensad de Paris en 2014 et poursuit ses recherches lors d’un post-diplôme en lumière interactive à l’EnsadLab jusqu’en 2017.

« La lumière, outil de perception et de compréhension de notre monde, joue un rôle prépondérant et guide mon travail. C’est pourquoi je vais poursuivre mon exploration plastique autour de la matérialité de la lumière et plus particulièrement sur ce qui constitue sa source première : la matière en fusion.

Lors de cette résidence au BO, je souhaite développer un travail de sérigraphie sur matériaux transparents et translucides afin de créer un nuancier de couleurs, d’effets d’impressions et d’opacités lumineuses d’une part. Et d’autre part, un travail de sérigraphie sur papier de textures de matière en fusion. Ces productions seront ensuite mises en forme avec des plaques de verre de vitrail afin de mélanger les motifs du verre soufflé et ceux des impressions. Mon travail autour de la lumière est à la fois technique et sensible. »

Vous pourrez la rencontrer à l'occasion de l'après-midi portes ouvertes des ateliers le samedi 6 novembre de 15h à 19h !

Rendez-vous

le premier samedi du mois et le dernier samedi de chaque exposition :

15h - 19h : portes ouvertes des ateliers

15h15 : visite guidée du BO (45mn)

16h : visite guidée de l’exposition (1h)

17h : atelier créatif (1h)

Le Bel Ordinaire, espace d'art contemporain et de design graphique
Le Bel Ordinaire côté pratique