Petite histoire de l'appellation AOC du vin de Jurançon

15 octobre 2021
  • Partager

Petite histoire de l'appellation AOC du vin de Jurançon

Le vin de Jurançon : quand la Navarre s'en mêle

Nom
Le saviez-vous ? La petite histoire de l'appellation AOC du vin de Jurançon 

Adresse
Les archives intercommunales de l'Usine des tramways, Avenue Gaston Lacoste, Pau, France

Téléphone
05 59 21 30 57

Tarifs
Gratuit

Adresse email
archives@agglo-pau.fr

Horaires
Mardi et mercredi - de 13h à 17h30

Le label d’Appellation d’Origine Contrôlée (A.O.C.) du vin blanc moelleux de Jurançon est officiellement attribué en 1936 par le Comité National des Appellations d'Origine des Vins et Eaux-de-Vie. La zone des vignobles est alors strictement identifiée et le tracé référencé sur des cartes validées par ce même institut national.

Le label AOC désigne "un produit dont toutes les étapes de production sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même aire géographique, qui donne ses caractéristiques au produit".  

Le label de 1936 permet ainsi de protéger les vins produits sur un vaste territoire autour de la ville de Jurançon. Il permet également de mettre en valeur un terroir, des savoir-faire et une typicité de production que l'on ne rencontre que dans les campagnes viticoles du jurançonnais. 

Zone AOC, plans des tracés (1936)

Sources 3F_JUR8 - Archives communales, Jurançon

Pourtant l'idée d'une appellation visant à contrôler ce savoir-faire régional apparaît dès le Moyen-Age avec l'utilisation de l'appellation « juransoo ». Mais c'est au XVI° siècle (1563) que ce savoir-faire prendra une dimension territoriale. En 1563, Jeanne d'Albret demande aux taverniers de vendre du « bon vin » de qualité à la ville de Pau. Par cette ordonnance officielle, elle met en œuvre une forme de protectionnisme pour favoriser la production et la vente des vins locaux au prix fixé par le corps de ville. 

Ordonnance de Jeanne d'Albret, 1563

Sources HH1 - Archives communautaires Pau Béarn Pyrénées

Presque un siècle plus tard, en 1658, les jurats de la ville de Pau délibèrent sur la taxation des vins en gros et au détail (cote : BB3). Ils définissent entre autres une zone autour de la ville, « la Province », pour favoriser la vente des vins locaux dits « du crû » des autres vins étrangers. Le secteur de protection ainsi défini montre les prémices d'une labellisation bien avant l'heure. 

En 1745, l'arrêt du parlement de Navarre confirme le privilège de la vente de vin de la province de Béarn par préférence au vin étranger.

Aujourd'hui la zone de production du vin de Jurançon s'étend sur plus de 1000 hectares

Privilège de la vente du vin du cru de la province, 1745

Sources HHBIZ2 - Archives communales, Bizanos

Pour ceux qui ne le savaient pas la légende veut qu'à sa naissance, Henri IV ait été baptisé au vin de jurançon. Qui de mieux que ce futur Roi de France pour asseoir la notoriété de ce vin mondialement connu.

Sources 3NUM2_095 - Archives communautaires Pau Béarn Pyrénées

Panorama de l'AOC Jurançon

Sources 24Fi28 - Archives communautaires Pau-Béarn-Pyrénées

Les archives communautaires qu'est-ce que c'est ?
Le saviez-vous ? En 1933 il existait un Comité National de Propagande en faveur du vin

archives

Les archives de Pau et de l'agglo, côté pratique