Nouvel accrochage de printemps au musée : l'Art déco

29 mars 2022
  • Partager

Nouvel accrochage de printemps au musée : l'Art déco

Du 1er mars au 31 mai, le musée des beaux-arts dévoile une nouvelle présentation de ses collections. Venez découvrir ou redécouvrir les œuvres phares du musée, mais également d'autres, plus confidentielles, sorties des réserves pour cette occasion. Aujourd'hui, focus sur l'Art déco pour donner un avant goût du nouvel accrochage !

Nom
Nouvel accrochage de printemps au musée : l'Art déco

Adresse
Musée des Beaux-Arts de Pau, Rue Mathieu Lalanne, Pau, France

Téléphone
05 59 27 33 02

Tarifs
Entrée gratuite - port du masque obligatoire

Adresse email
musee.beauxarts@ville-pau.fr

Horaires
Du mardi au dimanche de 11h à 18h

A la découverte de l'Art déco

Avant d’être un style, l’Art déco est une période, celle de l’entre-deux-guerres.

Celle de la nécessité d’aller de l’avant. Communément appelée « Années folles », cette courte respiration entre deux conflits mondiaux voit émerger un nouveau style de vie, plus moderne, et de nouvelles préoccupations. Ainsi, la femme qui a joué un rôle primordial durant les quatre dernières années, se libère de son corset et raccourcit ses cheveux « à la garçonne ». En témoigne l’élégant port de tête de "Florence au piano" et de la "Voyante basque".

Sur la scène artistique, les créateurs qui ont pour la plupart été mobilisés, manifestent la même envie irrépressible d’oublier les horreurs du passé. Deux tendances se démarquent alors : l’audacieuse avant-garde, puis, le « retour à l’ordre », expression plus conservatrice et sécurisante. Cette formule souvent discutée, fait référence à un retour à la tradition et aux fondements du « beau métier » enseignés par la prestigieuse École des beaux-arts. Ainsi, nombre d’artistes s’opposent aux ardeurs de l’avant-garde en revenant au dessin, à la ligne épurée, simplifiée et inspirée des œuvres de Raphaël, maître incontestable du Cinquecento, et de Jean Auguste Dominique Ingres, figure emblématique du néoclassicisme. En atteste l’esthétique des épisodes mythologiques mis à l’honneur par Émile Aubry et Louis Billotey.

Nous regroupons aujourd’hui sous l’appellation Art déco, une grande partie des productions artistiques, aux esthétiques diverses, réalisées pendant la période de l’entre-deux-guerres. D’abord expérimentées dans la capitale, ces esthétiques se propagent en province, puis imprègnent l’architecture des stations balnéaires du Sud-Ouest comme Biarritz ou Saint-Jean-de-Luz. Malgré le même désir de modernisation que les grandes villes, le Pays basque souhaite conserver son identité en réinterprétant le style Art déco : le néo-régionalisme voit le jour.

Attirés par l’authenticité du Pays basque et de son peuple, les peintres bordelais Pierre-Albert Bégaud, Marius de Buzon, Albert Marquet, ou encore François Maurice Roganeau s’entichent, dès les années 1920, des paysages verdoyants et des ports typiques de l’Euskal Herri.

Ernest Gabard, Nymphes, bas-relief en plâtre à patinée dorée, 1ère moitié XXème siècle

L'Art déco en images

5 photos

En savoir plus

Nouvel accrochage au Musée des Beaux-arts de Pau
Musée des Beaux-Arts : découvrez la richesse de ses collections et la variété de sa programmation