La collection du musée des beaux-arts s'enrichit de deux œuvres de l'artiste béarnais Ernest Gabard

24 septembre 2021
  • Partager

La collection du musée des beaux-arts s'enrichit de deux œuvres de l'artiste béarnais Ernest Gabard

Composé de dix-sept œuvres, le fonds Ernest Gabard s'enrichit d'une esquisse de la Fontaine aux enfants et d'un bas-relief. Ces deux œuvres offrent une plongée dans l'esthétique Art Déco et le travail délicat de l'artiste béarnais.

Nom
La collection du musée des beaux-arts s'enrichit de deux œuvres de l'artiste béarnais Ernest Gabard

Adresse
Musée des Beaux-Arts de Pau, Rue Mathieu Lalanne, Pau, France

Téléphone
05 59 27 33 02

Tarifs
Entrée gratuite - port du masque obligatoire

Adresse email
musee.beauxarts@ville-pau.fr

Horaires
Du mardi au dimanche de 11h à 18h

Le fonds Ernest Gabard du musée des beaux-arts, composé de dix-sept œuvres, s'enrichit de deux nouvelles pièces. Le choix s'est logiquement porté sur une esquisse de la sculpture "la Fontaine aux enfants" et sur un bas relief typiquement Art Déco.

Pourquoi cette décision ?

Tout d'abord parce que les différents travaux de l'artiste béarnais offrent un regard passionnant sur l’histoire de la sculpture au vingtième siècle. Enfin, son œuvre propose une plongée dans la période Art Déco – également représentée dans les collections du musée par Emile Aubry, Louis Billotey ou bien encore Pierre-Albert Bégaud.

L'esquisse fait écho à l'installation de la Fontaine aux enfants, fraîchement restaurée, dans son nouvel écrin végétalisé : le jardin de sculptures. Ce dernier, conçu dans un style Art Déco, entre évidemment en résonance avec le musée érigé dans les années 30.

Le bas-relief donne une nouvelle perspective à l'ensemble de dix-neuf items, ensemble ne comportant à ce jour que des sculptures en ronde-bosse ou bien des œuvres sur papier.

Les acquisitions en image

Ernest Gabard (1879-1957), Nymphes, bas-relief Art Déco en plâtre à patinée dorée. Encadré de chêne mouluré. Signé en bas à droite. 100 x 50 cm (hors cadre)

Ernest Gabard (1879-1957), Projet pour la fontaine paloise du parc Beaumont dite "Fontaine aux enfants", mine de plomb et lavis d'encre sépia, 59 x 48 cm

Qui suis-je : Ernest Gabard

Qui suis-je : Ernest Gabard

Né à Pau en 1879, Ernest Gabard fait ses classes, dès l'âge de 15 ans, auprès du sculpteur champenois Alexandre, à Billère. Deux ans plus tard, il quitte son Béarn pour la capitale et entre dans l’atelier libre du Grand Prix de Rome, Jules-Gabriel Thomas, où il tente de parfaire sa technique. Dès son arrivée à Paris, en 1897, il participe au Salon des Amis des Arts de Pau, mais son échec à l’examen d’admission définitive à l’École Nationale Supérieure des beaux-arts le contraint à mettre fin à son apprentissage.

Sa carrière naissante est mise à rude épreuve, mais son désir de créer l'emporte et ses envois au Salon palois se font plus réguliers. Petit à petit, il acquiert une certaine notoriété locale qui le pousse à regagner sa ville natale et à y installer son propre atelier. Appelé à rejoindre le combat en 1914, Ernest Gabard ne cesse son activité artistique et il s'exprime à travers un nouveau médium : il réalise quarante-deux aquarelles illustrant son quotidien sur le front.

A son retour, il obtient une reconnaissance régionale et honore de nombreuses commandes publiques en réalisant une quinzaine de monuments aux morts. Même si la municipalité paloise n'a pas choisi l'expertise d'Ernest Gabard pour ériger un ensemble commémorant la Première Guerre Mondiale, les œuvres de ce dernier émaillent la ville de Pau de leur esthétique pure et élégante. C'est notamment le cas de la Fontaine aux enfants, dont l'étude préparatoire est actuellement présentée au sein de la médiathèque André Labarrère, conçue en 1920 pour enrichir le Parc Beaumont. Déplacée sur le boulevard des Pyrénées, elle achève aujourd'hui son voyage dans le jardin du musée des beaux-arts de Pau.

Dans la période de l'entre-deux-guerres, Ernest Gabard affirme son style et prend part au renouveau de l'Art sacré en collaborant à de nombreux projets architecturaux religieux. L'église Notre-Dame de Pau constitue ainsi un véritable manifeste de son art : il la couronne d'une Vierge à l'Enfant monumentale inspirée par Antoine Bourdelle, habille son intérieur d'un Chemin de Croix à la facture à la fois sobre et puissante, puis l'orne d'un bénitier symbolisant la victoire du Bien sur le Mal. Ernest Gabard s'illustre également dans l'art du portrait. Outre la création du personnage de bande-dessinée Caddetou, incarnation pittoresque du paysan béarnais, il immortalise la société paloise dans le bronze. En témoigne, la représentation en pied de Charles Lagarde, lanceur de poids champion du sud-ouest et président emblématique de la Section Paloise.

Artiste modeste, Ernest Gabard a choisi de bâtir sa carrière loin de l'agitation des avantgardes parisiennes et de consacrer sa vie à embellir sa région. Il s'éteint, en 1957, dans la ville qui l'a vu naître et qui porte encore son empreinte.

Image : Le sculpteur Ernest Gabard dans son atelier - Archives et bibliothèques Pau Béarn Pyrénées, 5-087-2

Découvrez la diversité du travail de Ernest Gabard avec les ressources de la bibliothèque numérique Pyrénéas

En savoir plus

Musée des Beaux-Arts : découvrez la richesse de ses collections et la variété de sa programmation
Le saviez-vous ? La fontaine aux enfants d’Ernest Gabard fête ses 100 ans
Un œil en coulisse : la restauration de la fontaine aux enfants